SOLTECHNIC

soltechnic

La fiabilité des reprises en sous œuvre par micropieux

La reprise en sous œuvre des fondations d’une maison ou d’un immeuble est un procédé employé pour traiter les désordres provoqués par le tassement des fondations. Couramment, ces tassements ont pour origine la nature du sol constitué très souvent dans ce cas, par des argiles dites gonflantes dont le volume varie avec leur degré d’humidité. C’est lorsqu’il fait sec pendant une longue période que l’on peut voir apparaitre des fissures qui sont le signe de tassements différentiels des fondations.

D’autres causes peuvent également conduire à un affaissement des fondations tels que :

- L’entrainement des éléments fins du sol par l’action de l’eau pluviale ou par celle que peuvent provoquer des fuites d’eau provenant de canalisations défectueuses
- La présence d’une ancienne zone remblayée qui n’a pas correctement été compactée
- Etc…

SOLTECHNIC, sur la base d’une étude de sols faite par un géotechnicien, procède alors au confortement des fondations en leur redonnant une nouvelle assise qui peut être obtenue par diverses techniques. Parmi celles-ci, l’entreprise réalise depuis plus de 25 ans des confortements de fondations à l’aide de micropieux adaptés à la nature du sol et à l’état des structures. Le choix et l’emploi de cette technique est fait après la visite des lieux et l’établissement d’un diagnostic par l’un de ses ingénieurs.

Pour la reprise en sous œuvre elle-même, l’entreprise met en place une procédure d’exécution et un contrôle effectué par ses techniciens. Le matériel employé est adapté au lieu d’intervention avec mise en place au préalable, des protections nécessaires à la préservation du site habité et à son environnement. Les travaux ainsi exécutés font l’objet d’une traçabilité qui figure notamment sur un plan ou schéma de récolement en fin de chantier. Par la fiabilité de ce type de procédure, elle peut apporter au maître d’ouvrage une garantie décennale souscrite auprès de la SMABTP.

Cette fiabilité a permis à SOLTECHNIC d’obtenir l’agrément des assureurs lors de la prise en charge des sinistres.