Le rôle de Marc Dubedout sur la place de Bordeaux

Marc Dubedout est né le 25 juin 1962 à Bordeaux d’une famille de quatre enfants. Son Grand-père et son père étaient courtiers en vins. À la fin de ses études, il décide de marcher dans les pas de son père. Il gère actuellement son propre bureau de courtage en vins.

Son cursus scolaire et professionnel

Il passe son enfance et son adolescence à Libourne et décroche un Bac scientifique en 1981 au lycée Max Linder. Il intègre ensuite la classe préparatoire de l’école de Commerce de Bordeaux. En 1982, il décide d’approfondir ses connaissances dans le domaine commercial à l’IUT Tech de Co à Bordeaux net obtient son diplôme de fin de cycle en 1984. Une fois diplômé, Marc Dubedout fait une césure et exerce des petits jobs. Il travaille comme moniteur de colonies de vacances, releveur saisonnier de compteurs chez EDF, animateur de dégustation de vins, promoteur d’une marque de cigarette et serveur dans un restaurant à Dallas. C’est en 1985 qu’il obtient un 1er emploi à l’ACIFOP à Libourne. Il est en charge de la mise en place de stages de formation pour les salariés des entreprises En 1986, il quitte l’ACIFOP pour la Société MESTREZAT, un négoce réputé à Bordeaux. Marc Dubedout travaille alors en tant que commercial export Allemagne. En 1987, il décide de se mettre à son compte et crée le bureau de courtage Dubedout qui sert d’intermédiaire entre les négoces et les châteaux sur la place de Bordeaux. L’expérience acquise auprès de son père et au sein de la société MESTREZAT va lui permettre d’occuper des postes de responsabilité dans des associations viticoles. Jusqu’en 2016, il est notamment vice-président du Syndicat des Courtiers en Vins et Spiritueux de Bordeaux.

L’importance d’un courtier en vins sur la place de Bordeaux

Sur la place de Bordeaux, le courtier en vins est un intermédiaire entre les châteaux et les négociants. Il est chargé de conseiller et d’orienter les deux parties et se porte garant des transactions. Les grands crus du vignoble bordelais ne sont pas vendus directement aux circuits traditionnels de distribution (particuliers et grandes surfaces). Les châteaux privilégient la vente aux négociants par l’intermédiaire des courtiers. La commercialisation de ces vins se fait en partie pendant la semaine des primeurs. Elle réunit les différents acteurs du vin et les journalistes spécialisés. Les Châteaux font déguster le nouveau millésime et proposent à l’achat les vins en cours d’élevage.