Domuneo : le solaire, une énergie capable de couvrir l’intégralité des besoins de l’être humain en énergie

Galilée a dit : « le Soleil, avec toutes les planètes qui gravitent sous sa gouverne, prend encore le temps de mûrir une grappe de raisin, comme s’il n’y avait rien de plus important. » Mais aujourd’hui, sur Terre, il y a plus important : c’est la survie de l’espèce humaine et de la planète toute entière qui sont en jeu ! Depuis la révolution industrielle au début du siècle dernier, l’être humain a placé les énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon) au cœur de son système de consommation. Extrêmement polluantes et presque arrivées à épuisement, ces énergies ont conduit la planète dans une crise écologique dont il est impératif de se sortir désormais : le réchauffement climatique.

Le monde entier s’oriente vers les énergies renouvelables

Alors le soleil, s’il remplit toujours sa mission et continue à mûrir le raisin sur Terre, occupe désormais un rôle essentiel dans la stratégie de l’être humain pour se sortir de cette crise écologique. En réponse à la problématique environnementale mondiale et pour lutter contre le réchauffement climatique, la communauté internationale a choisi d’investir sur les énergies renouvelables. A l’inverse des énergies fossiles, l’énergie fournie par le vent, la terre et le soleil est à la fois disponible à l’infini et n’émet pas de gaz à effet de serre. Les pays du monde entier se sont donc engagés dans une démarche de transition énergétique qui a pour objectif de conduire l’ensemble des sociétés à baser leur production énergétique sur des ressources renouvelables. Dans ce contexte et avec un recul de plus de 25 ans sur nos capacités à produire de l’énergie, à partir des énergies renouvelables, il apparaît que le soleil fournit une énergie gratuite et capable de couvrir l’intégralité des besoins en énergie de l’être humain. Sa puissance est en effet 1000 fois supérieure à celle de toutes les autres énergies renouvelables cumulées. Aujourd’hui, l’humanité consomme 15 Terawatt, quand la Terre reçoit 166 Petawatt de la part du soleil, soit 10.000 fois plus. Alors, de nombreux experts environnementaux, spécialistes des énergies renouvelables, professionnels du bâtiment, se sont penchés sur le sujet de la transformation de l’énergie solaire en énergie électrique ou thermique et parmi eux, Domuneo. Spécialiste des énergies renouvelables en autoconsommation, l’entreprise a développé une technologie qui permet de produire de l’électricité à partir de l’énergie solaire. Ses générateurs indépendants permettent aux particuliers de produire chez eux, l’électricité dont ils ont besoin dans la gestion de leur quotidien.

La production d’électricité solaire se démocratise à l’échelle mondiale

A l’échelle mondiale, l’exploitation de l’énergie solaire par les particuliers eux même s’est largement démocratisée. En Allemagne, les énergies renouvelables couvrent 32% des besoins domestiques en électricité et au Portugal, 48%. Si la part des énergies décarbonées dans la consommation mondiale est en plein essor, le secteur est aussi porteur de création d’emplois. 8,1 millions de personnes travaillent dans les énergies renouvelables dont 2,1 millions dans le solaire. En France, Domuneo s’inscrit dans la mouvance internationale et compte déjà 21 entités implantées sur une grande partie du territoire. Et la tendance à l’international se confirme. En 2016, la puissance cumulée des nouvelles installations solaires a augmenté de 9% par rapport à 2015 avec 71 Gigawatts, plaçant ainsi le solaire, selon le rapport de France territoire Solaire, au rang de « première énergie électrique installée dans le monde en 2016, en termes de nouvelles capacités installées ». Avec 551 Mégawatts de nouvelles installations solaires raccordées, la filière française bénéficie encore, elle, d’un fort potentiel de développement. En effet, la France a inauguré fin 2015 la centrale solaire de Cestas. Avec une capacité de plus de 300 Mégawatt de puissance de production elle est, à ce jour, la centrale photovoltaïque la plus puissante en Europe. Et en France, la filière du solaire est soutenue par le gouvernement qui a inscrit les objectifs de déploiement du solaire dans une Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE). Cette démarche, qui vise à atteindre 10,2 Gigawatts de puissance raccordée en 2018 et 20,2 Gigawatt d’ici à fin 2023, conforte les acteurs du solaire dans leur développement.

Le solaire désormais rentable, c’est prouvé !

Si le solaire est en plein développement, il apporte aussi en 2016, la preuve de sa rentabilité. Dans de nombreux pays maintenant, le prix de revient de l’électricité solaire est inférieur à celui des autres sources d’énergie électrique. Le solaire s’impose donc comme un mode de production accessible à de plus en plus de foyers français et la tendance va s’accélérer avec l’arrivée sur le marché de l’autoconsommation collective ! Les panneaux solaires en France vont gagner le toit des immeubles grâce au décret du 28 avril 2017, qui permet aux français de produire et de consommer de l’électricité de manière collective. D’ailleurs dans le mix énergétique français, la filière du solaire tient une place conséquente avec plus de 8,3 TWh d’électricité produits. Alors en 2017, les nouvelles installations raccordées devraient passer la barre du 1 Gigawatt. Un cap important qui participera aussi, à barrer la route aux idées reçues. Et malgré un contexte général qui tend à la consommation d’énergies vertes, en matière de solaire, elles sont encore nombreuses.

L’essor du solaire tord le cou aux idées reçues

Alors que depuis 2011, l’électricité produite par les modules solaires est plus importante que l’énergie consommée par l’ensemble des usines qui les ont fabriqués, dans l’esprit de beaucoup encore, la fabrication de panneaux solaires a pour image de nécessiter beaucoup d’énergie. Et pourtant non, le solaire n’est pas énergivore, au même titre que les panneaux solaires ne sont pas, en eux-mêmes, polluants non plus ! Chaque module produit de l’électricité pendant 40 ans et sur cette durée, il produit l’énergie nécessaire à la fabrication de 25 autres. 95% du marché du solaire est parfaitement recyclable et la fabrication des modules, parce qu’elle ne consomme aucun produit rare, n’est pas plus polluante que la production d’autres produits manufacturés tels que les ordinateurs ou les appareils électroménagers par exemple. Et puis, c’est un fait, le solaire crée des emplois en France ! Comment ? Parce que, comme l’ensemble des énergies renouvelables, il sollicite dix fois plus de main d’œuvre que la fabrication centralisée d’énergie.

Chez Domuneo par exemple, la mise en place d’un projet d’autoconsommation solaire suit une procédure précise qui montre bien l’importance de l’intervention humaine dans la transition vers les énergies renouvelables. Elle commence par une étude personnalisée de l’habitat qui donne lieu à une étude technique et à un relevé d’informations. Son bureau d’étude analyse la faisabilité du projet et comment l’autoconsommation va pouvoir être optimisée via le système Domuneo Mylight Inside. Lorsque le projet est défini, les plans d’installation et le schéma de câblage peuvent être édités. L’étape suivante consiste alors à lancer les démarches administratives permettant aux clients de l’entreprise d’obtenir les autorisations nécessaires à la réalisation des travaux, mais aussi de bénéficier des aides attribuées par L’État dans le cadre d’une rénovation énergétique. En spécialiste de l’autoconsommation, l’entreprise procéder à l’installation et à la mise en service du système. La dernière étape de la procédure vise à contrôler la production avant le raccordement au réseau électrique, puis l’installation dans son intégralité une fois que l’ensemble est en fonctionnement. Et dans une démarche de qualité et de service, Domunéo procède à une visite annuelle chez l’ensemble de ses clients.

La France, capable de produire 100% de ses besoins en énergie de manière verte

Et contrairement à ce que beaucoup croient encore, l’énergie solaire permet de produire suffisamment d’électricité pour couvrir l’intégralité des besoins des foyers français. Par exemple, l’équipement de 50% des toitures en France, avec des panneaux solaires, pourrait couvrir 100% de la consommation française d’électricité. Et l'ADEME le confirme dans une étude qu’elle a menée de manière approfondie : la France a les moyens de produire 100% de ses besoins en énergie de manière verte ! D’autant que, si au début des années 2000 et à la sortie des premières lois sur la transition énergétique, il était plus rentable de revendre son électricité verte à ENEDIS. Aujourd’hui, il est devenu plus intéressant de consommer sa propre production d’électricité plutôt que de la revendre. Car non, le solaire ne coûte pas très cher. Il y a 10 ans, parmi les énergies vertes, elle était la plus chère. Mais la filière a su très vite évoluer et aujourd’hui elle devient la plus compétitive. En 2014, autoconsommer son électricité grâce à une installation de panneaux solaires est devenu la manière la moins coûteuse de fabriquer de l’électricité. Et c’est logique ! Le transport de l’électricité représente 50% de la facture. Alors quand elle est consommée sur son lieu de fabrication, l’économie est conséquente !