Bâtonnat Christiane Féral-Schuhl

Les femmes devenues bâtonniers du barreau de Paris ne sont pas légion. Pour preuve, elles ne sont que deux à avoir occupé ce poste en 800 ans. La dernière n’est autre que Christiane Féral-Schuhl, qui a terminé sa mandature de deux ans le 31 décembre 2013. Cette élection est ainsi venue renforcer son implication auprès de la profession qu’elle a su excellemment représenter tout au long de son mandat.

Les initiatives de madame Féral-Schuhl ont été nombreuses, développées autour de thèmes qui lui sont chers. C’est le cas, par exemple, avec des prises de position marquées concernant la lutte contre l’exercice illégal de la profession l’aide juridictionnelle, le projet de réforme de la procédure pénale. Parmi ses dernières actions figure le soutien apporté en fin d’année au Cercle Montesquieu pour promouvoir la parité tant au niveau des directions juridiques des entreprises que chez les avocats.

Dès la fin de sa mandature, elle a rejoint le cabinet d’avocats qu’elle a co-fondé avec Bruno Grégoire Sainte Marie en 1988 pour se consacrer à sa spécialité, celle du droit de l’informatique, de l’Internet et des médias, mais aussi la propriété intellectuelle et des télécommunications, entres autres., sans oublier la médiation et l’arbitrage.

Elle est également l’auteure de plusieurs ouvrages consacrés à ses domaines de compétence.